Honduras : L’oligarchie, les morts et la résistance