Honduras : “les palmiers nous ont sauvés des balles”