Honduras : région de l’Aguán, ouvriers agricoles et journalistes semblent des cibles privilégiées.

Militaires, paramilitaires, latifundistes et narcos la ronde des assassins.