Le Centre de Recherche Historique du Honduras fermé au public et aux chercheurs par les forces de l’ordre pour un "événement officiel"