Le gouvernement de facto suspend les garanties constitutionnelles