Colombie élections : La sénatrice Córdoba dénonce des fraudes

(audio inclus)
Je partage sur :

La sénatrice colombienne Piedad Córdoba dénonce des fraudes lors du premier tour des élections présidentielles colombiennes. Elle a lancé un appel à l’abstention ou au vote blanc pour le second tour, qui devraient départager les candidats Juan Manuel Santos et Antanas Mockus le 20 juin prochain.

La sénatrice dénonce des fraudes durant les élections

Córdoba a affirmé que l’appui au candidat du Parti Vert, d’Antanas Mockus, a été "médiatique et fictif".
Elle se réfère ainsi à l’énorme différence de score que les deux principaux candidats ont obtenu comparés aux résultats anticipé des sondages.
Le candidat du Parti de l’U au pouvoir, Juan Manuel Santos, a obtenu 46.5% des votes, tandis que Mockus en a seulement obtenu 24.4%. Pourtant, les sondages pronostiquaient plutôt un ballottage.
A cause de cela, Cordoba a écrit sur Twiter que "les hommes au pouvoir ont créé un candidat comme Mockus pour légitimer les élections".
Et elle ajoute que plusieurs savent "que la monté de sa[Mockus] popularité n’a été que médiatique et fictive".

De plus, elle mentionne le fait que la Mission d’Observation Électorale (MOE) "rapporte des centaines de cas de fraude électorale", ce qu’elle attribue à une "machinerie uribiste bien huilée".
Pour sa part, la MOE a dénoncé l’achat de votes pour Juan Manuel Santos, candidat politique du Parti de l’U.
La MOE est une plate-forme de plus de 300 organisations civiles indépendantes qui détache environ 2300 observateurs accrédités pour les élections.

La sénatrice appel à l’abstention ou au vote blanc

La congressiste du Parti Libéral (opposition), qui a tenu un rôle de médiatrice avec les Farc, a annoncé dans un communiqué l’ouverture d’un débat virtuel pour que l’électorat qui ne se sent pas représenté par Santos ou Mockus -l’électorat "non conforme"- "choisisse entre le vote blanc et de l’abstention active".

Ce qui décidera de la majorité sera la posture que les "non conformes" adopteront au deuxième tour, selon l’annonce de la sénatrice après une réunion avec représentants de partis politiques, de secteurs sociaux, des groupes de citoyens, des syndicats et des artistes, parmis d’autres.

Les jours suivants plusieurs liens de la sénatrice ont commencé à tourner dans les réseaux sociaux pour que les "non conformes" expriment leur opinion.
Les différents groupes qui se sont réunis avec Córdoba organiserons des réunions pour définir leur position vis-à-vis du deuxième tour des élections présidentiels qui se déroulera le dimanche 20 juin prochain.

Sources :
Agencia Pulsar "Piedad Córdoba denuncia fraude en las elecciones de Colombia"
Semana "Piedad Córdoba pide votar en blanco o abstenerse en elecciones"
Traduction : Primitivi



Sur le même thème