Honduras : La résistance hondurienne dénonce des arrestations massives et des tortures.

Je partage sur :

Le Front National de Résistance contre le Coup d’État au Honduras a dénoncé ce mardi que les forces militaires et policières réalisent des campagnes d’arrestations massives des personnes qui se mobilisent contre le gouvernement de facto et torturaient les interpellés .

Le FNRGE a informé que des centaines de personnes ont été arrêtées et enfermées dans le stade Chochy Sosa, dans le Complexe "José Azcona Hoyo" Sportif, et dans le stade Lempira Reina.
Il fait également remarquer que les membres détenus de la résistance sont frappés, torturés et blessés par leurs gardiens.

À ce sujet, la Radio Liberada a informé que parmi les détenus se trouve la "grand-mère de la résistance" Dionisia Díaz, qui avec ses 78 ans a participé depuis le commencement aux protestations contre le coup d’Etat. Les animateurs de la station d’émission ont ajouté que les Honduriens nomment "camps de concentration" les stades de baseball où sont enfermés les manifestants arrêtés.

Sur la situation, le Front de Résistance a soutenu que les arrestations "sont absolument illégales, car il n’y a eu aucune charge ou accusation de porté" contre les personnes capturées.
Par conséquent, ils responsabilisent a police et l’armée qui soutient le régime de facto pour "tout dommage à l’intégrité humaine des compagnons" détenus.
Dès demain, le gouvernement de facto étendra le couvre-feu qui prendra effet dès 6 heures de l’après-midi.

gf - 22/09/2009

Source : Agencia PÚLSAR

Traduction : Renaud


Sur le même thème