Panama : un ex-procureur accuse le président Martinelli

(fichiers audio joints)
Je partage sur :

L’ex-procureur du Panama, l’avocat Rodrigo Miranda Morales, a déposé une plainte contre le président de la république, Ricardo Martinelli, l’accusant d’impliquer le Panama dans le conflit armé entre le gouvernement colombien et le groupe de guérilleros des FARC.

Miranda Morales a déposé sa plainte devant le Ministère Public le 11 février dernier, peu après que des soldats panaméens aient assassinés 3 membres des Forces armées Révolutionnaires de la Colombie (FARC) à la rivière Tuira, dans la province de Darién.

L’avocat a assuré qu’un soldat panaméen faisant parti de la mission lui a révélé que les militaires panaméens ont tendu une embuscade aux membres des FARC après avoir reçu l’ordre de leur hiérarchie.

Il affirme que "c’est un acte de guerre, un délit de trahison contre la patrie" qui mérite une destitution de la charge de président et une peine de 10 ans de prison.

Dans ce sens il fait référence à l’article 423 du Code Pénal panaméen qui prévoit une peine de cinq à dix ans de prison pour "qui maintient une intelligence avec un gouvernement étranger ou avec ses agents pouvant conduire à des hostilités ou à une guerre contre le Panama, pour favoriser les opérations militaires de l’autre nation contre le Panama ou exécuter tout autre acte qui tend à ces fins".

De plus, l’ex-procureur a indiqué qu’il détenait suffisamment de preuves qui soutiennent que Martinelli et son homologue colombien, Álvaro Uribe, ont un accord secret pour combattre le groupe de guérilleros des FARC.

Pour sa part, le Gouvernement panaméen a indiqué que la mort des rebelles le 27 janvier fait suite à une escarmouche survenue durant une mission de patrouille du Service National de Frontières (Senafront).

Pourtant, Uribe a félicité le gouvernement panaméen après l’affrontement.

Et la semaine dernière, le ministre de la défense colombien, Gabriel Silva, a maintenu une réunion avec Martinelli et le vice-ministre panaméen pour la sécurité, Alejandro Garuz.

Source : Agencia Pulsar "Ex fiscal de Panamá denuncia al presidente Martinelli
"

Traduction : Primitivi



Sur le même thème