Révolte iranienne sous silence

the year of rage
Je partage sur :

des émeutes éclatent sur Téhéran et d’autres ville d’Iran, un an après le 14 Février " The day of rage "

Alors que l’Union européenne a reçu une réponse du négociateur en chef iranien sur le dossier nucléaire, des émeutes éclatent sur Téhéran, un an après le 14 Février " The day of rage ". Des vagues d’arrestations ont marqué ces dernières semaines, ces informations parvenues d’Iran via le site Iranien de Radio Zamaneh – Ce 25 Bahman-14 Février 2012-Téhéran a connu quelques étincelles de protestations ce 14 Février 2012 qui ont étés violement réprimées.
D’autre comptes rendus de manifestations qui ont elles aussi étés dispersées dans d’autres grandes villes, comme Shiraz et d’Ispahan ont été relayés uniquement par des rapports de témoins oculaires, puisque toutes les couvertures médiatiques indépendantes des protestations. Et cela qu’elles soient d’origines Iraniennes ou internationales avaient étés interdites par les autorités.

Au sud de Téhéran, selon des témoins cités par la télévision « Al Arabiya », de violents accrochages ont opposé des émeutiers iraniens et la police dépêchée pour les disperser, à Qom. Plusieurs centaines de citoyens, révoltés contre leurs conditions de vie qui ne cessent de se dégrader avec le renforcement des sanctions internationales sur Téhéran, ont manifesté dans le quartier des bijoutiers à Qom (Souk al-Dahab), et se sont accrochés aux policiers, déployés en force pour étouffer le mouvement. Selon les témoins, plusieurs émeutiers ont été blessés.

Le répression s’accentue également sur la toile puisque le ministre des télécommunications a interdit l’usage des Vpn ( réseau privé virtuel ) qui permet de crypter les données échangées.

Quelques sites d’information sur la lutte :

http://iranenlutte.wordpress.com/

http://soliranparis.wordpress.com/

http://en.wikipedia.org/wiki/2011_Iranian_protests

http://www.en-hrana.org/