A qui le tour ?

Marseille : Expulsion de familles à la Belle de Mai
Je partage sur :

Marseille - Sur le front de la guerre sociale, ça barde toujours. Au pied des immeubles en construction et ou fleuriront, bientôt des apparts de standing habités par d’autres, ça expulse sec.

Une bonne trentaine de personnes, dont 5 ou 6 minots, une femme enceinte et des anciens, qui squattaient deux maisons se sont fait expulser ce matin rue Cristofol à la Belle de Mai.

Les poussettes, sacs de fringues étaient sur le trottoir. Les familles Rroms, dégoûtées mais visiblement blasées investissaient le bar désaffecté à côté. Il n’y aura pas de place pour tout le monde, les autres iront coucher ce soir porte d’Aix et essaieront de trouver un autre squatt.

Pas de relogement, pas de prise en compte de la présence des gamins ou de la maman enceinte, la trêve d’hiver, tu rigoles mon copain, c’était avant...

A qui le tour ?


Sur le même thème