Amériques : Les informations des peuples indigènes au 13/09/09

Un monde Indigène par Jour, de servindi.org
Je partage sur :

Les mouvements indigènes des Amériques prennent de plus en plus leur place au sein des préoccupations des différentes nations auxquelles ils appartiennent. Leur revendications, leur philosophie, leurs cultures posent à la fois d’énormes problèmes aux systèmes en places et sont aussi une source de solutions possibles pour l’avenir de la planète.

Face à ce constat il nous apparait important de traduire les informations qui proviennent de leurs luttes. C’est pourquoi nous avons décidé d’au minimum relayer le récapitulatif indigène provenant du site péruvien Servindi.

ONU : Les représentants des églises du monde entier se réuniront dans la ville de New York, du 15 novembre au 20 novembre, pour discuter de trois sujets inclus dans le programme des Nations Unies : les personnes déplacées par le changement climatique, les droits des peuples indigènes et du conflit prolongé interne en Colombie.
La Semaine d’Incidence Publique les Nations Unies (UNAW) est un événement qui organise chaque année le Bureau de Lien du Conseil Mondial des Églises (CMI) avec les Nations Unies, à New York.

Afrique : Une femme sud-africaine a été arrêtée après avoir fait un commentaire sur un portrait du président Khama qui s’exhibait à un poste de contrôle à la frontière du Botswana avec l’Afrique du Sud.

Espagne : James Anaya, Rapporteur Spécial des Nations Unies sur les droits de l’homme et la liberté fondamentale des indigènes, visite l’État espagnol pour analyser les défis et les compromis assumés par le Gouvernement dans l’Accord 169 de l’OIT et la Déclaration des Nations Unies les droits des peuples indigènes.
Les 16 et 17 novembre le Réseau pour la Défense des Droits des Peuples Indigènes organisera la Journée “les Droits indigènes : des défis et des compromis communs”, à Madrid, avec la présence du Rapporteur Spécial de l’ONU.

États-Unis : Le président Barack Obama, a donné un délai de 90 jours aux agences fédérales pour remettre les plans destinés à améliorer la relation avec les peuples indigènes, après avoir affirmé face au Congrès des Nations Tribales qu’ils “ne seront pas oubliés tandis que je suis à la Maison Blanche”.

Bolivie : Le vice-président Álvaro García Linera, a exprimé sa crainte pour ce qui pourrait arriver dans le futur après l’installation des bases américaines en Colombie et a dit que l’Amérique latine doit se préparer à une éventuelle invasion.

Mexique : Un groupe de 17 indigènes occupent toujours “comme refuge” un bureau du Programme de Nations Unies pour le Développement dans l’état mexicain du Chiapas depuis le 30 octobre, ils réclament la liberté de leur leader et de deux compagnons emprisonnés.

Costa Rica : 28 leaders provenant de huit peuples indigènes ont participé au Séminaire sur des Peuples Indigènes et au Droit au Consentement Préalable, Libre et Informé réalisé à San José, du 6 novembre au 8 novembre.

Colombie : La Conseillère des Femmes, de la Famille et Génération de l’Organisation Indigène de la Colombie (ONIC) a dénoncé qu’un membre de la milice colombienne a violé une petite fille indigène de 13 ans seulement et que par la suite il a intimidé toute sa famille. [NDT : voir ONIC repudia violación de militar a menor indígena de 13 años]

Bolivie : Du 9 novembre au 11 novembre s’est déroulé la première Conférence Nationale pour une Réforme Agraire, une Souveraineté Alimentaire et un Développement Intégral communautaire du Mouvement Sans Terre (MST), à Santa Cruz de la Sierra, en Bolivie.

Venezuela : Des organisations indigènes waraos ont présenté devant le Conseil Législatif de l’État Delta Amacuro le projet “de la reconnaissance et de la déclaration” du district Antonio Díaz comme municipalité indigène. [NDT : voir Indígenas Waraos presentan propuesta de municipio indígena ]
“Nous proposons et nous réclamons un juste droit qui nous appartient ancestralment” a signalé la députée indigène Fátima Salazar, qui était en tête de la délégation.

Colombie - Pérou : le Pasteur Murillo, membre du Comité pour l’Élimination de la Discrimination raciale des Nations Unies, a confirmé qu’en Colombie et au Pérou, son pays, la discrimination est encore très active et affecte tant les indigènes que les descendants africains.
Murillo a constaté en personne la discrimination quand, le mois passé, il a reçu un crachat au visage tandis qu’il se promenait sur la digue dans le district de Miraflores. [NDT : voir Indígenas y afro descendientes sufren discriminación étnica]

Bolivie : Le livre “les Nouveaux Sentiers dans la Recherche Millénaire du Peuple Mojeño : Des expériences de sa Participation Politique – Électoral dans Mojos” ("Nuevas Sendas en la Milenaria Búsqueda del Pueblo Mojeño : Experiencias de su Participación Político – Electoral en Mojos") a été présenté le 11 novembre à Trinité, le 12 à San Ignacio de Mojos et le sera en fin de mois dans la ville de Santa Cruz de la Sierra.
Il peut être téléchargé [NDT : en espagnol] depuis le site web de Servindi.

Brésil : Le directeur de l’Institut National de Recherches Spatiales (INPE), Gilberto Cámara, a annoncé que 7 000 kilomètres carrés ont été déforestés en Amazonie entre août 2008 et juillet 2009, ce qui est le niveau le plus bas enregistré depuis 20 ans.
L’INPE a fait connaître que le niveau de destruction du bois humide dans la dernière année a été de 45% de moins que la période précédente, qui était de 12 900 kilomètres carrés.

Paraguay : Le peuple indigène isolé Ayoreo Totobiegosode cours le risque de disparaître parce que la forêt dans laquelle ils vivent est détruite illégalement par les éleveurs latifundistes.
L’organisation internationale Survival International a dénoncé ce fait, après avoir expliqué que les opérations des propriétaires terriens ont été photographiées par satellite le 1 novembre dernier.
D’un autre côté, dans le département du Haut Parana, plus de 200 habitants indigènes de la communauté Ava Guaraní ont dénoncé avoir été délibérément intoxiqués dans le but d’être expulsé de leur territoire par les producteurs de soja. [NDT : voir Des communautés indigènes aspergées de pesticides par avion]
Le Ministère de la Santé Publique a confirmé que des personnes de la communauté Ava Gurano ont été aspergées par des produits agrochimiques et le président Fernando Lugo a ordonné de commencer une enquête.

Pérou : Le titulaire de la Présidence du Conseil des ministres, Javier Velásquez Quesquén, a annoncé qu’il retirera la demande de dissolution de l’Association Interethnique de Développement de la Forêt Péruvienne.
Cette décision cherche à "bouger les obstacles qui empêchaient de faire avancer" le dialogue entre le gouvernement et les habitants natifs, il a indiqué. L’organisation amazonienne nationale a menacé la semaine passée de reprendre ses marches de protestation si le gouvernement ne renonçait pas avant le 12 novembre à sa demande de dissolution.

Ajout par Primitivi :

Chili : Les perquisitions violentes et sans mandat de justice continuent dans la communauté mapuche de Cheuque dans l’Araucanía chilien. Au moins deux perquisitions avec violence ont été perpétrées dans la communauté sous le couvert d’anti-terrorisme. En arguant la recherche d’armes, un contigent d’environ 20 carabiniers est entré violemment dans le domicile de María Huentelen 34 ans et dans celui de Inés Tralcal Llanquinao 58 ans. Le peuple Mapuche dénonce les agressions de la part de l’Etat dont il est victime et le maintient des lois Pinochet servant à le réprimer.
Voir Pueblo Mapuche de Chile denuncia nuevos allanamientos violentos

Argentine : Dans la province du nord argentin de Salta, la communauté indigène Diaguita Calchaquí d’Animaná a dénoncé que des entrepreneurs accompagnés par des policiers ont essayé d’usurper ses territoires ancestraux.
Le 11 novembre dernier, l’entrepreneur Ramiro Michel est arrivé sur le territoire de la communauté. Il était accompagné par la police et essayait de commencer à "exploiter" un secteur du territoire, le lieu appelé Potrerillo, en le réclamant comme sien. Immédiatement les membres présents de la communauté ont réclamé de respecter leurs droits reconnus par l’article 75 de la Constitution Nationale Argentine, l’accord 169 de l’OIT et la Loi Nationale 26.160.
Voir Pueblos originarios de Argentina denuncian por usurpación a empresarios

Source : Servindi Mundo Indígena al Día : Edición Internacional, 13 noviembre 2009
Traduction : Primitivi