Colombie : conférence débat avec Agustin Jiménez

Marseille 16 nov. 19h - Criminalisation des luttes sociales, responsabilités de l’État et des multinationales
Je partage sur :

La Colombie, ce sont plus de 4 millions de personnes déplacées de force
au cours des dernières années. Cinq millions d’hectares de terre
appartenant aux paysans et indigènes sont passés aux mains des
paramilitaires en 10 ans. Ce sont des dizaines de milliers d’assassinats
chaque année avec un triste record mondial, celui du nombre de
syndicalistes et défenseurs des droits humains assassinés : une moyenne
de 200 par an.

L’information très partielle qui nous parvient de Colombie ne nous
permet pas d’imaginer la réalité de ce pays. Pour nous aider à
comprendre les responsabilités de l’État colombien en lien avec les
grands propriétaires terriens et les multinationales, Agustin Jiménez,
avocat, membre du Comité de Solidarité avec les Prisonniers Politiques
(Colombie) abordera les sujets suivants :

- la criminalisation de la lutte sociale : persécution et sanctions
judiciaires contre les mobilisations et protestations.
- stratégie d’impunité face aux expropriations et déplacements de
population réalisés par les multinationales (en majorité européennes).
- la loi "Justice et paix" : la démobilisation des paramilitaires et les
"faux-positifs" (civils assassinés et fait passés pour guérilleros)
- le Mouvement de Victimes de Crimes d’État.
- les prisonniers politiques et les prisons en Colombie.

*Collectif Caracol Marseille - France Amérique Latine - Acciónporlavida
- Sudacas