Expropriation : la grande escroquerie des Maires

Je partage sur :

A Bamako (Mali),des quartiers entiers sont détruits, pour construire de sois disant logements sociaux, ou l’on installe la nouvelle classe moyenne. Sans relogement ou indemnisations des expropriés.

Réalisé au Mali en 2009 avec l’UNION

Des quartiers entiers sont détruits, pour construire de sois disant logements sociaux, ou l’on installe la nouvelle classe moyenne. Sans relogement ou indemnisations des expropriés. Des militants de l’Union ont été arrêtés au prétexte d’être entendus suite à l’assassinat d’Issa Diarra.

Issa Diarra fait partie de l’Association pour le Développement de Diaguinebougou Wereda (ADDW) dirigée par Bakona Konta et qui a été mise en place par les populations après la première démolition.
La commune considère donc que ce sont les habitant-e-s, venu-e-s manifester pacifiquement le refus du vol de leurs terres et de la destruction de leurs maisons et en attente d’une nouvelle décision de justice (qui donnait précédemment raison aux habitant-e-s), qui ont généré la violence. Le criminel n’ayant exercé qu’un droit d’auto-défense.

L’assassin, membre de la milice privée de la commune, est tout simplement en résidence à domicile. Il ne pourrait,paraît-il, supporter la détention en raison de soins qu’il doit effectuer. En clair, il bénéficie d’une protection honteuse.

http://mouvementdessansvoix.org/spip.php?article23


Sur le même thème