Honduras : Cinq juges Honduriens en grève de la faim

Je partage sur :

Ils protestent contre le limogeage de leurs collègues qui se sont opposés au coup d’état contre Zelaya.

Tegucigalpa le 17 Mai 2010

Cinq juges Honduriens ont commencé ce lundi une grève de la faim pour protester contre la décision de la Cour Suprême de limoger quatre juges [1] qui ont condamné le coup d’état de 2009 contre le président d’alors, Manuel Zelaya.

Les juges Guillermo López, José Pineda, Gerson Medina, Pablo Munguía et Luis Alonso Chévez se sont installés pour accomplir leur jeûne dans le parc La Merced [La Grâce], en face de l’immeuble du !congrès, au centre de Tegucigalpa.

Les cinq juges, membres de l’Association des Juges pour la Démocratie, se sont déclarés « en grève de la faim contre l’impunité ».

L’Association a dit dans un communiqué que « les Magistrats de la Cour Suprême de Justice ont décidé le 5 Mai dernier, de manière arbitraire, de limoger les juges Luis Alonso Chévez de la Rocha, Ramón Enrique Barrios, Guillermo López Lone et la magistrate Tirza del Carmen Flores Lanza".

C’est la deuxième grève de la faim qui se déclenche au Honduras, puisque neuf syndicalistes exclus de la principale université du pays poursuivent leur jeûne depuis le 27 Avril en demandant leur réintégration.

La cour suprême a commencé une procédure disciplinaire à l’encontre de ces juges pour avoir condamné le coup d’état et pour prendre des décisions juridiques cohérentes avec les garanties constitutionnelles et la protection des droits humains des dizaines de personnes détenues au cours des mobilisations qui suivirent la rupture de l’ordre constitutionnel, a ajouté l’Association.

« Tous les juges limogés sont membres de l’Association des Juges pour la Démocraties, d’où il apparaît qu’il s’agit d’une tentative des autorités judiciaires pour désarticuler cette association » a-t-elle indiqué.

Source : Aporrea "Cinco jueces de Honduras se declaran en huelga de hambre"
Traduction : Alma


Sur le même thème