Justice pour Yassin !

rassemblement à Félix Pyat
Je partage sur :

Environ 150 personnes se sont rassemblées samedi 23 mars devant les tours de Félix Pyat, en hommage à Yassin, assassiné par un flic bourré.



Hier environ 150 personnes se sont rassemblées au stade de la cité Felix Pyat pour rendre hommage à Yassin Aïbeche Souilah. Des prises de paroles ont eu lieu au pied d’une banderole qui demandait "Justice pour Yassin". Ses voisins, ses amis, la famille, des militants, quelques élus.
Egalement présents des habitants de Grasse qui demandent justice pour la mort de Abdelhakim Adjimi.
Le cortège s’est ensuite rendu à l’épicerie ou Yassin a été tué.
Ses copains marchaient en tête du cortège.
Merci a Ivo pour les photos
Ci dessous le communiqué

_

Yassin Aïbeche Souilah, habitant de la cité Félix Pyat à Marseille, scolarisé et âgé de 19ans, a été tué dans la nuit du 13 au 14 février 2013 dans une épicerie de l’avenue de Rogers Salengro par le tir d’un policier fortement alcoolisé et qui était hors service.

Touché à la jambe par une balle explosive, Yacine est mort à l’hôpital des suites de ses blessures, le jeudi 14 février à 7h du matin. C’est Tahar Ben Makri qui ramène Yassin au volant de son véhicule à l’hôpital Desbief.

Agé de 38 ans, le policier est actuellement en détention provisoire sous le chef d’inculpation d’homicide volontaire.

Que la mémoire de Yassin soit respectée ! Défendons la mémoire de Yassin et faisons-nous entendre pour que cesse l’impunité des crimes commis par la police, impunité qui semble donner des ailes à des cow-boys en liberté !!! La victime est rendue « responsable » de sa propre mort. Un procédé bien connu, souvent utilisé en matière de violence policière, comme lors des deux procès des meurtriers d’Abdelhakim Ajimi (à Grasse en 2012 et à Aix-en-Provence en janvier 2013).

L’espoir est que cette douloureuse perte soit la dernière. Nous demandons à bénéficier d’une police qui accomplit ses devoirs. Nous avons droit à une police irréprochable même dans nos quartiers Nord de Marseille.

Marseille, capitale du crime ! Marseille, capitale de la violence policière !


Sur le même thème