La FoLLe seMaine De l’AiLLEURS

"AGIR"
Je partage sur :

Primitivi accueillait le week end dernier les "Rencontres d’Ailleurs", réseau de collectifs de cinéma pour une parlote a bâtons rompus de deux jours. On avait proposé aux copains de prolonger par une semaine marseillaise, histoire qu’on mette un peu en pratique toutes nos discussions. Salette ! On n’a pas été déçus !!

Mon lapin from primitivi on Vimeo.

Film collectif réalisé pendant la folle semaine de l’Ailleurs

#1_LES RENCONTRES

C’était déjà la 6è édition des Rencontres, et sur le site http://www.dailleurs.net/2016-2/
ça se présentait comme ça :

Les Rencontres ? Ailleurs ? Kézako ?

C’est un week-end, globalement le plus proche du 1er mai, où se retrouvent des cinéastes, des cinéphiles, des cinoches ambulants ou pas, des producteurs, des créatrices et pas que. Ça rassemble des gens qui se questionnent sur le cinéma, sa fabrication et sa diffusion, sur leurs pratiques et les échanges de connaissances, de savoirs-faire, de moyens. Les Rencontres se veulent ouvertes sur l’extérieur, les personnes, les énergies, les idées neuves ou les bonnes vieilles recettes. On prépare collectivement un contenu sous la forme de discussions, d’ateliers, de soupes et de potées. Mais on compte aussi beaucoup sur les temps informels où se tissent des liens affinitaires qui font vivre depuis plusieurs années le réseau d’ailleurs. Tout ça s’auto-organise comme sur des roulettes, chacun devient responsable de ce qu’il amène à partager ; on s’y croirait.




Après 3 jours de discussions dans les Alpes de haute-Provence en grands groupes, en sous-groupes, de rencontres à quelques-uns autour d’une bière, en coupant des carottes ou en se montrant des films, on avait envie d’aller plus loin.
La proposition de venir passer quelques jours à Marseille avait fait mouche et dès le lundi, une bonne douzaine de copains de différents collectifs de Bretagne, d’Aveyron, de Toulouse et autres répondaient à l’appel.

  • MARDI

- Objectif : réaliser, tourner, monter collectivement un film qu’on montrera coûte que coûte Vendredi soir où une projection est calée au Vidéodrome2
Premier problème : Le home sweet home marseillais, "chez Igor" qui nous avait accueillis si souvent était expulsable à tout moment, et dès le mardi, un huissier à cravate monté sur un scooter BMW venait nous annoncer que "c’était pour demain" !

- Restait plus que quelques heures pour profiter une dernière fois de ce fidèle local de quartier et lui offrir un hommage cinématographique collectif. Les discussions, tournages, écriture en cadavre exquis ont duré toute la nuit...

Igor est mort ? VIVE IGOR !




Igor vidé de ses meubles au petit matin le mercredi...

  • MERCREDI

Pas le temps de pleurnicher, on avait un autre truc prévu !
Occupation des varietés, la direction du cinéma de la Canebière qui a accueilli le film de primitivi "la fête est finie" pendant 8 semaines refuse de nous payer la part de billeterie qui nous revient. (tout est expliqué ici) ?
- Alors on s’invite.

OCCUPE



Gros succès, ambiance bon enfant, journalistes et copains passés soutenir : plus de 200 personnes dans l’après midi.
Et vers 16heures, la direction lâche 1000€ et promet un échéancier pour le mardi suivant.
Seule la lutte paie !
On lève le camp, parce que c’est pas tout ça mais le soir même, les camarades du MANIFESTEN ont organisé une projection de films réalisés par différents collectifs de l’AIlleurs :

MANIFESTEN

  • JEUDI

Le lendemain, pendant que certains continuent les tournages pour le film collectif et qu’un montage à pleins de mains et de cerveaux s’organise, d’abord chez Manifesten, puis chez les collègues de la Casa consolat qui nous accueillent,
Un autre temps fort est prévu au Vidéodrome2 : Les filles de 360°et même plus nous présentent NEWSREEL, collectif de cinéastes/activistes américain des années 70. Il faut dire qu’Ivora travaille depuis presque 10 ans à faire le récit de cette expérience historique d’agence alternative née en pleine guerre du Vietnam, alors que le Black Panther Party fait feu de tout bois, pour raconter le monde à sa façon.
50 films seront produits en 4 ans, et pas n’importe quoi : expérimentations formelles, organisationnelles, politiques. Une belle leçon qui vient remuer encore les questionnements de ces derniers jours
NEWSREEL


MONTAGE a la CASA CONSOLAT

  • VENDREDI

Le film murit dans une alchimie bouillonnante et improbable :

- • montage en simultanné sur 3 machines, avec des équipes qui se croisent, des trucs qui se tricotent et se détricotent
- • chacun trouve sa place, lâche prise en faisant confiance aux autres, ou se colle à la tâche de rendre possible cette écriture en rhizome. Est ce que ça va marcher ou est ce qu’on va se retrouver avec une bouillie informelle qui ne ressemble à personne ? certains sont sceptiques, d’autres ne doutent pas et heureusement qu’ils sont là !

- Déjà Vendredi. Le réel nous rattrape encore.
C’est que sur la Plaine, une conférence de presse est organisée. Dans le quartier ou Primitivi turbine depuis 15 ans, une assemblée inédite reprend le contrôle de la grande place abandonnée par les pouvoirs publics qui rêvent d’en faire un espace apprivoisé, accueillant pour les touristes et surtout de faire "opérer un saut qualitatif" à notre cher marché populaire.
Primitivi suit pas à pas le mouvement et a déjà fait plusieurs films. Ce jour là, on sort donc notre "LUCARNE", outil de télévision de rue, qui sert justement à aller montrer nos films à ceux qui ne viennent pas dans les projections de films documentaires !
les journalistes sont bien là, et on verra par exemple dans le journal de F3 du soir quelquechose d’inédit :
la parole à l’assemblée de la plaine sans mise en contradiction avec celle de la mairie ou celle de la soleam...., le tout avec des images de primitivi !!
Il se passe quelquechose...
Le JT de France 3 a voir ici (à 8’15) :
http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1920_provence_alpes_,139585163.html

LA PLAINE



A peine rangée la lucarne, rendez-vous au Vidéodrome2 de nouveau pour la soirée finale ou sont diffusés 13 films tous différents, dont une écoute sonore de 20’ qui se nourissent les uns et les autres et montrent la richesse et la diversité des formes et des propositions de l’Ailleurs.
Le détail sur le site duDOCTORAT SAUVAGE EN MÉDIA LIBRE de Primitivi
PROJ VIDEO AILLEURS

Alors à l’année prochaine mes lapins avec le réseau d’ailleurs qui a en quelques jours bien dévelloppé son site dailleurs.net ici et sa chaine vimeo ici : https://vimeo.com/channels/ailleurs/
et toute l’année à Marseille avec Primitivi.