Mexique : Des hommes s’opposent aux réformes constitutionnelles qui pénalisent l’avortement

Je partage sur :

Au Mexique l’organisation d’hommes mexicains, de "Cómplices por la Equidad" (Complices pour l’Équité), réalise une campagne contre les réformes constitutionnelles qui pénalisent la pratique de l’avortement.

L’initiative propose de joindre des signatures d’organisations et de personnes "en faveur du droit des femmes de décider".

Dans un document, les membres de "Cómplices por la Equidad" déclarent que la pénalité de l’avortement est une manière "d’exercer une violence contre les femmes".
Et ils assurent que c’est aussi une manière de "perpétuer la domination des hommes sur droit et la capacité que les femmes ont pour décider de leurs vies et leurs corps".

Avec ces déclarations, l’organisation s’oppose aux modifications des constitutions locales qui permettent de pénaliser l’avortement sous l’argument de protéger la vie dès la conception.

Les hommes de la campagne soutiennent que ces formes de faits politiques "transgressent et criminalisent les femmes".

Par conséquent, ils se sont prononcés "pour que les femmes aient un accès à des services légaux, sûrs et d’une qualité pour interrompre librement une grossesse".

Membre de "Cómplices por la Equidad", Alexis Hernández, a indiqué à la Radio Bemba que ces réglementations qui pénalisent les femmes "sont pensées avec une vision masculine traditionnelle et hégémonique".

Et il a assuré qu’en même temps se sont des moyens qui ne permettent pas la promotion de l’équité homme/femme et qu’ "ils ne reconnaissent pas les femmes comme des citoyennes à part entière qui ont des droits ".

gf
09/09/2009

Source : Agencia Pulsar/Radio Bemba

Traduction : Renaud