Mexique - EZLN : La guerre de Calderón est un business

Opinion de l’EZLN sur la soi-disant "guerre contre le trafic de stupéfiants".
Je partage sur :

Le Sous-commandant Marcos a indiqué que le président mexicain, Felipe Calderón, a commencé la guerre contre le trafic de stupéfiants pour "fuir la remise en question massive de sa légitimité". Il a parlé d’une guerre perdue et sans fin "depuis qu’elle a été conçue".

Le porte-parole de l’Armée Zapatista de Libération Nationale (EZLN) a établi un contact par courrier avec le professeur de l’Université Nationale Autonome du Mexique, Luis Villoro.

L’intention du groupe insurgé a été de fixer sa position à propos de la soi-disant guerre contre le trafic de stupéfiants entreprise par le président mexicain, Felipe Calderón.

Le porte-parole de l’organisation, le Sous-commandant Marcos, a affirmé que le climat de guerre dans "la vie quotidienne de l’actuel Mexique" a été provoqué par les sphères du pouvoir, "comme toutes les guerres de conquête".

Le représentant a fait remarqué que "des milliers de morts, des gains juteux économiques, une nation détruite, dépeuplée et brisée irrémédiablement" vont résulter de cette guerre.

De plus, il a ajouté que les États-Unis sont les "uniques" gagnants de cette "guerre", puisque "principal fournisseur (d’armes) pour les deux factions rivales".

Le "Subco" s’est aussi demandé combien y-a-t’il de de délinquants parmis les 34612 assassinés dans la guerre contre le trafic de stupéfiants au Mexique. Pour les mêmes raisons il a regretté les assassinats de plus de mille enfants.

Enfin, dans sa lettre l’EZLN se demande quand prendra fin la soi-disant guerre contre le trafic de stupéfiants.

"Quand apparaîtra sur l’écran du Gouvernement Fédéral le game over indiquant la fin du jeu, suivi par les crédits des producteurs et de sponsors de la guerre ?", demande la missive du groupe insugré.

Alejandro Pacheco (Réseau des Correspondants / Mexique)

Source : Agencia Púlsar EZLN : “La guerra de Calderón es un negocio”
Traduction : Primitivi


Sur le même thème