"Portraits de lutte"

L’histoire du pouvoir populaire au Vénézuéla
Je partage sur :

Ce documentaire est le fruit d’un travail de montage d’archives audiovisuelles de plus de 1000 programmes, soit près de 17 000 heures de tournages réalisées par le canal de télévision publique vénézuelien, ViVe, qui a accompagné les collectifs organisés durant un processus de coexistence et d’apprentissage mutuel entre l’année 2003 et 2011.

Portraits De Lutte. Histoire du Pouvoir Populaire au Vénézuéla from Red ALBATV on Vimeo.

“Tout comme le soleil se lève, se lève la Révolution”

Un regard penseur et franc transite autour des expériences d’apprentissage et de luttes des collectifs organisés, ce regard clair est l’expression aujourd’hui de ces Portraits de lutte, un travail d’accompagnement audiovisuel des sept dernières années du processus bolivarien au Venezuela.

L’accès à la terre, à l’eau potable, à de meilleures conditions de travail dans les usines, comme beaucoup d’autres luttes non moins importantes font partis de la bataille de tous les jours contre l’indifférence, contre un passé de misère, contre les patrons et les grands propriétaires terriens, la bureaucratie et ses fonctionnaires indolents. Chaque phase de ce documentaire prouve que l’impossible n’a plus de sens lorsque les volontés individuelles s’unissent pour ne faire qu’une. Ces visages sont ceux des organisations-ponts entre les communautés et les institutions, travaillant de manière solidaire pour améliorer les conditions de vie des personnes historiquement exclues et marginalisées.

Entre assemblées, réunions, depuis les espaces publiques ou clandestins, dans les quartiers, l’usine, le champs, nous verrons comment furent possible les Comités de Terres Urbaines, les entreprises occupées par les travailleurs, les tables techniques des eaux, les conseils communaux, les coopératives et comment s’est développée la lutte paysanne.

“j’ai rêvé que j’avais ma maison comme une fleur” nous disent-ils, et depuis les espaces d’organisations ils nous racontent aussi comment il est possible de troquer un passé de carences et de spoliation pour un présent digne, en construction depuis la base, depuis le pouvoir populaire.

Investigation et sélection des archives : Myriam Chekhemani, María Alejandra Pérez, Nayit Espinoza, Liz Oropeza, Olga Espinoza, Mariana Pacheco Y Duamely Rondón

Montage : Nayit Espinoza, Liz Oropeza Y Benjamin Durand

Musique : José Sierra

Direction : Benjamin Durand

Production ViVe Televisión


Sur le même thème