LES CORDISTES EN COLERE

L’association syndicale "LES CORDISTES EN COLERE" gâche la fête au "championnat de France des travaux sur corde" et rappelle les conditions désastreuses et la dangerosité du métier.

Je partage sur :

L’association syndicale "LES CORDISTES EN COLERE" gâche la fête au "championnat de France des travaux sur corde" et rappelle les conditions désastreuses et la dangerosité du métier.

Vendredi 28 juin, La Cité des Arts de la rue accueillait le championnat des travaux sur corde. Cet interville compétitif et spectaculaire des entreprises et agences d’intérim les plus performantes du secteur est organisé depuis des années par « France Travaux sur Corde », le principal syndicat des patrons, affilié à la fédé nationale du bâtiment, et à la fédé des travaux Publics, deux branches du MEDEF.



« Les Cordistes en colère, association et syndicat de la profession, sont venu.es perturber la fête, en diffusant « La Gazette des prolos au Championnat des patrons » qui rappelle que la profession de cordiste est parmi les plus dangereuse de France, avec des conditions de travail et de sécurité déplorables. »

2 cordistes en moyenne meurent chaque année sur les chantiers, avec un taux de mort au travail 10 fois supérieur à la moyenne nationale, tout travaux confondus. La veille du championnat, Iason perdait la vie suite à une chute sur un chantier.
Ils ont interrompu la cérémonie de remise des prix en déroulant une banderole « Patrons de la corde : champions de la mort au travail et en prenant la parole pour porter les revendications des petites mains du métier.